Quelques dates pour débuter

Les premières traces des propriétés hallucinogènes et analgésiques furent relatées dans des traités chinois et Ayurvédique indiens qui remonte au I° millénaire. Le chanvre fût Introduit aux Etats-Unis par des ouvriers immigrés mexicains vers les années 1920. Les populations d’Asie occidentale, Assyriens, Scythes puis Arabes appréciaient le pouvoir enivrant des vapeurs de résine de chanvre brulée alors en encens. C’est plus tard lors de l’expansion islamique que d’autres peuples du périphérique méditerranéen l’adoptèrent comme plante médicinale ou enivrante.

 

Son introduction en Europe remonte pour la France à l’expédition Napoléonienne d’Egypte et fait suite à la colonisation de l’Inde par l’Angleterre, L’empereur chinois « Shen Nung » en fut le premier utilisateur connu, les chinois l’utilisait afin de soulager les douleurs et autres maux dans la médecine chinoise; la reine Victoria en était une consommatrice régulière au moment de ses fortes douleurs périodiques.

Au début de cette chronologie nous sommes en 1940 avec Roger Adams éminent chimiste de l’université de l’illinois et ancien élève de Harvard. Il isole le canabidiol de la plante Cannabis Sativa L.

 

En 1946 Walter S. Loewe mène divers expériences sur des lapins ainsiq,ue des souris afin de tester trois types de cannabinoïdes le THC, le CBD ainsi que le CBN. Il en résulte que le THC déclenche je cite « une action excitatrice centrale » sur les animaux testé.

Même s’il est le premier techniquement à isoler le CBD de la plante il revient au scientifique Israélien Dr Raphael Mechoulam l’identification de la stéréochimie du CBD en 1963 et de celle du THC 1964. C’est grâce à lui que la distinction est de nos jours connue. Il a réalisé rapidement que le THC, et non le CBD, était responsable des effets cérébraux sédatifs et intoxicants. En effet le Dr Raphaël Mechoulam réussi à déterminer quelle THC est le composé psychoactif du Cannabis ou que le CBD est un composé non-enivrant qui aurait des centaines de bénéfices médicinaux. Dès lors aux quatre coins de la planète l’intérêt pour le chanvre s’est démultiplié 

A partir des années 1970 les usages thérapeutiques du CBD sont sérieusement analysés. En 1973, un groupe de scientifiques brésiliens déclare que le CBD réduit les convulsions causées par l’épilepsie chez les animaux, un effet démontré à la fin de la décennie chez les patients souffrant de troubles neurologiques. 

En 1980 à Sao Paulo au Brésil sous le giron du Dr Raphaël Mechoulam une petite équipe d’expert révèlent que le CBD diminue les convulsions chez les patients épileptiques. Ensuite en 1982 une autre recherche fait savoir que le CBD a des effets antipsychotiques. Les différents groupes d’experts à travers le monde  ont réellement considéré le large potentiel thérapeutique du CBD en 1988 lorsque ils ont découvert pour la première fois le système endocannabinoïde du corps humain à savoir, les récepteurs aux cannabinoïdes qui se trouvent naturellement dans notre système nerveux. Il faudra néanmoins attendre 1995 pour que le CBD soit administré à des patients.

Entre 1996 et 1999, un groupe de scientifiques de la National Institutes of Mental Health aux États-Unis à mis à jour que le CBD est un antioxydant cellulaire puissant. D’autres recherches ont démontré que cet effet lui concède des propriétés neuro protectrices. Ce qui indique entre autre que la chimie du cannabis se traduit par une réduction de la dégénérescence des neurones produits par des maladies comme Alzheimer et Parkinson.

 

Dans les années 2000 malgrès le fait que la recherche sur le cannabis thérapeutique persiste à être entravée par divers restrictions légales, des recherches menées par des scientifiques perdurent. Elles mettent notamment à jour l’influence positive du CBD sur les cellules du système immunitaire ainsi que ses propriétés anti-inflammatoires et apaisantes. En effet il est découvert que l’assemblage des composés du cannabis thérapeuthique ralentit l’avancée de la polyarthrite rhumatoïde et est capable de réguler la présence de certaines molécules impliquées dans le développement des tumeurs.

 

 

Cette article est uniquement à titre informatif.

Les informations viennent d’études scientifiques et sont rapportées à titre informatif. D’après la règlementation en vigueur, je ne suis pas abilitée à donner des informations concernant des soins de santé et toute allégation thérapeutique est interdite. Les produits contenant du cannabis CBD ne sont pas destinés à la guérison ou prévention des maladies, ou encore au diagnostic de ces dernières. Veuillez consulter votre médecin avant de démarrer la consommation de produits contenant du cannabis CBD.

Je vous rappel que pour la loi Française :

– Le CBD n’est pas un médicament

– Le CBD ne doit pas être proposé dans un intérêt thérapeutique.

Le CBD (Cannabidiol) extrait est 100% naturel et provient du chanvre issue d’une culture industrielle. Le CBD est obtenu à partir d’une extraction au CO2 suivi d’un processus spécial permettant d’obtenir une haute qualité de CBD. Le CBD ne contient aucune substance psychoactive, ni de THC (0.2% max). Tous les ingrédients sont conformes aux réglementations en vigueur.

Une Question ?
Une Question ?
Des questions, des doutes, des problèmes? Nous sommes là pour vous aider!
Connecting...
Aucun de nos opérateurs n'est disponible pour le moment. Veuillez réessayer plus tard.
Nos opérateurs sont occupés. Veuillez réessayer plus tard
:
:
:
Bienvenue sur CBD&Co Avez-vous une question? Ecrivez-nous !
:
:
Cette session de chat est terminée